RÉDUCTION DES BIOFILMS

Biofilms dans les éléments de vidange des établissements hospitaliers

Il a été montré que les éléments de vidange des établissements hospitaliers étaient des sites propices au développement de bactéries dangereuses pouvant être transmises aux utilisateurs lors du lavage des mains. Les éléments de vidange sont la principale source de formation de biofilms, en particulier dans les établissements hospitaliers, étant donné que les éviers sont constamment bombardés d'une multitude de matières biologiques. Une étude réalisée par une tierce partie a été réalisée en 2011 afin d'évaluer l'activité de l'eau ozonée contre les bactéries staphylocoques et les bacilles pyocyaniques (Pseudomonas aeruginosa).

Cette étude a conclu que l'eau ozonée réduit effectivement la présence de biofilms. Medi-flo diffuse de l'eau ozonée à la demande, au sein d'un environnement où les éclaboussures sont maîtrisées.
Nous citons l'étude ci-dessous et fournissons ce lien direct : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3539485/

ACTIVITÉ DE L'EAU OZONÉE ET DE L'OZONE

contre les biofilms à Staphylococcus aureus et Pseudomonas aeruginosa7


Bialoszewski D, Pietruczuk-Padzik A, Kalicinska A, Bocian E, Czajkowska M, Bukowska B, Tyski S.

CONTEXTE : Les propriétés bactéricides connues de l'ozone n'ont pas été vérifiées dans le cadre de son action sur les biofilms bactériens. Cela est particulièrement vrai pour les fluides ozonés. L'objectif de cette étude était d'étudier l'activité bactéricide de l'eau ozonée et celle d'un mélange d'ozone et d'oxygène contre les biofilms.

MATÉRIEL/MÉTHODES : Dix-huit souches cliniques de Staphylococcus aureus et Pseudomonas aeruginosa présentant divers niveaux de sensibilité aux antibiotiques ont été étudiées. Les bactéries ont été mises en culture sous forme de biofilms sur des plaques de titrage en polystyrène pendant 2 à 72 heures. Les biofilms formés selon cette technique ont été exposés à de l'eau en cours d'ozonisation dans un dispositif prototype qui a été testé en conditions cliniques, ou à un mélange d'oxygène et d'ozone généré dans le même dispositif. Les cellules vivantes dans le biofilm ont été colorées avec une solution de bromure de 3-(4,5-diméthylthiazol-2-yl)-2,5-diphényltétrazolium (MTT). Le degré de réduction des bactéries viables après l'exposition à l'ozone a été déterminé.

RÉSULTATS : Il a été constaté que l'eau ozonée était un agent bactéricide efficace contre les biofilms après une d'exposition de seulement 30 secondes, tandis que l'activité bactéricide de la solution ozone-oxygène était bien inférieure. La prolongation de la durée de l'exposition du biofilm au désinfectant gazeux à 40 minutes a permis d'obtenir une réduction du nombre de cellules viables, toutefois celui-ci restait élevé.

CONCLUSION : À la différence du mélange ozone-oxygène, l'eau ozonée a détruit efficacement les biofilms bactériens in vitro.


7. Bialoszewski,D : Département de physiothérapie, seconde faculté de médecine, Université de médecine de Varsovie, Varsovie, Pologne. dariusz.bialoszewski@wum.edu.pl, Sources : [http:// http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22037737][19 août 2017]

LAVE-MAINS HYGIÉNIQUE

HWSS2321W-00 | 2030032233 

Afficher tous les produits associés